Cocotte à la découverte des auto-saboteurs !

Cocotte : (Moi-clown qui parle à Moi-Stéphanie- symbolisée par une petite poupée ou face à un miroir qu’elle tient dans la main)

Alors comme ça tu crois que parce que tu m’as identifié, tu vas pouvoir te débarrasser de moi aussi facilement ! Bon d’accord maintenant que tu m’as vu je te fais beaucoup moins peur ! ah bon plus peur du tout ? Même plus un petit peu ! Tu veux dire que je peux aller me rhabiller parce que je suis trop voyant maintenant avec ce costume-là ?

Ben pourtant moi je m’aimais bien en victime qui se pend elle-même ! ça avait un fort impact ironique ! Bon alors je vais retourner dans ma loge … je vais bien trouver un autre costume que t’as pas encore vu ! (tout bas, à elle-même en se frottant le menton comme pour réfléchir ) Hum, j’hésite encore entre le bourreau et le sauveur ! mais ceux-là ils n’ont pas la réputation d’être discrets ! Il va falloir que je la joue “fine” ! Bon une fois que j’aurai puisé dans les 3 grandes catégories, je pourrai aussi aller mettre mon nez dans les plus subtiles !

(au public) Vous en connaissez peut-être vous ? Vous me conseilleriez lequel ? Lesquels marchent bien sur vous ? Et puis quels petits noms vous leur donnez ? “Superwoman”!            Et oui bien sûr celle qui peut faire à manger et surveiller les devoirs du petit dernier tout en répondant au téléphone ! Ah celle-là elle tient le pompon ! Et puis elle est infatigable ! et si elle relâche un peu le rythme, y a Miss Gtoutfait qui prend le relais et qui ne pourra pas aller se coucher sans avoir fait la vaisselle, passé un petit coup de balai, étendu une lessive et bien sûr repassé les chemises de Monsieur qui regarde son match de foot ! Wouah le cliché vous trouvez pas ! ah non ? ah bon ! ah vous me faites marcher !

Alors avant qu’elle atteigne sa dose de satisfaction quotidienne, il en faut des actions menées à la perfection ! Et puis un jour crac ! rideau ! plus d’énergie, de motivation pour quoi que ce soit ! le rideau tombe et l’artiste est remerciée sans applaudissement ! Alors oui elle était jolie avec sa tenue de superwoman à paillettes qui s’est petit à petit transformé en linceul ! Mais est-ce que ça en valait la peine ? à vous de me le dire !! Si vous la voyez pointer le bout de son nez surtout écoutez d’abord ce qu’elle vient vous dire ! Est-ce qu’elle revendique haut et fort un besoin de reconnaissance ? dans ce cas vous pouvez tout de suite faire quelque chose pour elle : reconnaissez qu’elle a un trésor en elle ! un potentiel énorme qu’elle pourrait utiliser pour une cause plus juste ! Eh oui tout d’abord pour elle avant de donner aux autres ! … Oui pour son plaisir tout personnel de peindre, de chanter, d’écrire… et qui sait un jour pourquoi pas monter sur scène ! (applaudissements et rideau !)

Interview de Stéphanie :

Ma rencontre avec ce personnage que j’appelle Cocotte s’est faite il y a peu… Non pas sur le divan d’un psy comme on pourrait le croire mais dans l’anti-chambre non moins obscure d’un coach ! Elle avait commencé de pointer son nez (oui je crois qu’elle a un complexe à dépasser de ce côté-là, vous ne trouvez pas, à moins que ce soit avec cet autre profil ! Et vous quel est votre meilleur profil ? Montrez moi un peu ! Il parait qu’en montant un peu plus le menton -oui comme ça- ça relève aussi l’estime de soi et on ne peut pas penser à mal de quelqu’un dans cette position-là ! ça vaut le coup d’expérimenter non ? allez je prends une photo pour la postérité ! ) Où j’en étais ? ah oui ! je disais de pointer son nez non pas comme Cyrano sur les planches d’un théâtre mais bien chez ces originaux de clowns ! Et puis elle s’est matérialisée symboliquement  lors d’un jeu de rôle où elle jouait un auto-saboteur : la coupable idéale ! Alors je ne l’ai pas laissée repartir parce qu’elle m’a montré à quel point la vie pouvait être chouette sans ce poids énorme sur mes épaules ! Et pour quoi ? je n’en ai aucune idée ! Mais quel soulagement ! J’espère juste garder un peu les pieds sur terre avec toute cette légèreté retrouvée ! (et ne pas finir en prison ! mais comme dit mon fils “il te restera bien quand même une once de conscience !”)                                     Stéphanie Truchot

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *