L’entreprise libérée de Frédéric Laloux  (synthèse de conférence 01/2016)

https://4emesinge.com/lemergence-dun-nouveau-paradigme-de-gestion-frederic-laloux/

Source : https://www.youtube.com/watch?v=wV83kJnYOmY

  • L’entreprise libérée :

      • auto-organisation : auto-gouvernance (on ne dira pas “l’auto-gestion” car ça fait trop babcool année 70 !) pas de boss ni de management,

        • une croyance : on a besoin de boss qd on est plus de 4-5 pers dans un groupe

        • la pyramide marche bien qd l’environnement est simple, la complexité faible

        • quand l’environnement est complexe :  la pyramide s’écroule car le boss ne peut plus absorber toutes les infos

        • comme la hiérarchie ne sait pas gérer la complexité => autorité, intelligence distribuée

        • ex de système complexe : le cerveau : 85 milliards de cellules; la forêt : échange d’infos en permanence et tout le système fonctionne en même temps

        • => réinventer toute la structure :

        • ex processus de décision : hiérarchique ou consensus (en théorie c’est bien mais limité en pratique qd trop nombreux) :

        • => autorité partagée, distribuée : toute personne peut prendre toute décision qd elle a demandé aux experts (ceux qui s’y connaissent et qui ont qqch à dire) et à ceux qui vont vivre avec la décision (ça n’a rien à voir avec le “consensus mou” pour faire plaisir à tout le monde !) => tout le monde a le pouvoir de faire avancer les choses,

        • pas de hiérarchie de pouvoir (pouvoir sur) mais des hiérarchies naturelles avec des personnes qui sont les mieux placées pour aider à prendre la décision (compétentes, enthousiastes…)

  • plénitude : intégrité : être soi-même

      • on porte un masque au boulot et on peut même oublier de l’enlever qd on rentre chez soi ! 

      • se montrer sous son meilleur jour = on se ment; lors de moment de célébration = se montrer comme on est

      • école de Berlin avec auto-gouvernance : pour laisser tomber les masques, on chante une chanson tous ensemble, temps de “micro ouvert” ou chacun peut faire un compliment ou remerciement devant tout le monde : on parle de soi, on se dévoile… y a pas de violence, de racket dans cette école… qualité de présence, d’écoute où on peut baisser la garde et degré de créativité plus élevé !

    • évolution : évoluer pour répondre à l’environnement,

      • prendre la raison d’être au sérieux : que les gens vivent une vie riche et autonome; les concurrents deviennent des alliés, des partenaires…

      • alors que le rôle du manager : définir une stratégie gagnante et implémentation (prédire et contrôler) : c’est lui qu’on va écouter pour avancer…

      • au contraire on croit que l’organisation a sa propre vie, énergie : où cet organisme veut aller, on a le vent dans le dos, pas de plan stratégique (à 3 ans, 5 ans), pas d’objectifs,

      • si vous pensez qu’il doit y avoir autre chose, vous n’êtes pas fou !

      • processus de changement organique, c’est la réalité qui décide !

      • ne pas prédire l’avenir mais danser avec les forces présentes !

         synthèse de Stéphanie Truchot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *